Communiquer avec la famille
Mon épouse est atteinte d’un cancer terminal. Ma fille nous rend visite, mais elle augmente notre stress. Alors qu’elle est censée apporter un soutien moral à sa mère, elle ne s’intéresse qu’à ses propres petits problèmes. Impossible d’en discuter avec elle, car elle reste sur la défensive. Comment régler ça?

Accompagner un être cher qui perd graduellement sa lutte contre le cancer est à la fois épuisant et déchirant. Chaque membre de la famille vit cette réalité différemment, s’y adapte à sa manière. Souvent, l’anxiété croissante des circonstances intensifie nos réactions les uns aux autres. Le comportement de votre fille, quoiqu’il vous semble égoïste et défensif, reflète probablement la vulnérabilité et l’angoisse personnelles qu’elle ressent à l’idée de perdre sa mère.

Chose certaine, nous comprenons bien votre agacement. Si votre fille trouvait un moyen de régler ses problèmes, elle n’amplifierait pas les tensions psychologiques à la maison. Par contre, elle ne sait peut-être pas comment réagir autrement et ne réussit pas à faire la part des choses. Vu les circonstances difficiles, songez à vous rencontrer en famille pour que chacun et chacune puisse exprimer ses besoins. Forts d’une compréhension mutuelle, vous pourrez ensuite viser les mêmes objectifs.

Nous parions que vous vous chérissez tous, et que personne ne désire de plus fortes tensions. C’est un excellent point de départ. Vous devez aussi reconnaître que les exigences du moment sapent votre énergie et laissent vos émotions à vif. Avouez sincèrement vos besoins. Essayez d’équilibrer la volonté de comprendre l’état d’âme de chaque personne et le souci de voir à vos besoins individuels. Dites-vous aussi que personne ne voulait de cette triste situation et que c’est surtout elle la cause de vos réactions.

Vous voulez tous que votre épouse utilise le mieux possible son énergie limitée. À cette fin, sachez reconnaître les réalités de votre situation et laissez les gens s’exprimer sans les juger. Vous arriverez ainsi à mieux vous comprendre. De plus, vous en retirerez des stratégies pour mieux composer avec les défis de cette expérience éprouvante.

Certaines personnes se ressourcent en échangeant avec des gens qui connaissent le même parcours. Par exemple, vous voudrez peut-être participer à nos Forums de discussion. Vous pourrez donc faire part de vos expériences, vos questions et vos préoccupations à d’autres aidants vivant le même stress. En effet, pouvoir vous confier régulièrement à une autre personne vous aide à mettre de l’ordre dans vos pensées et vos sentiments, et peut même vous guider dans la façon de gérer votre situation.

Faites appel aussi aux prestataires de soins et aux bénévoles dans votre communauté, comme un programme de soins palliatifs, un réseau de soins palliatifs ou un groupe de soutien pour personnes en deuil. Vous pouvez y puiser de bonnes ressources pour les patients et pour les familles, tant avant et après le décès d’un être cher. Vous pouvez aussi consulter notre répertoire pancanadien : Programmes et services.