Les émotions et la spiritualité
Qu’est-ce que la spiritualité? Est-ce un synonyme de « religion »? Qu’arrive-t-il si je ne suis pas pratiquant ou si je n’appartiens à aucun groupe confessionnel?

La spiritualité est ancrée en chacun de nous. Tout ce qui touche ou concerne votre âme ou votre « énergie intérieure » fait partie de votre spiritualité. D’une certaine façon, votre spiritualité s’exprime dans tous les aspects de votre vie personnelle et publique. Elle fait simplement partie de qui vous êtes, tissée à même chacune de vos pensées, émotions ou actions, ou exprimée dans chacune d’elles.

Les définitions de « spiritualité » sont nombreuses. Il s’en trouvera assurément une pour vous aider à comprendre cette importante et mystérieuse partie de la vie, même si aucune ne couvrira la réalité en entier. Il semble toutefois assez clair que les éléments suivants sont nécessairement liés à la spiritualité :

  • Trouver ou donner un sens à sa vie :
    Tout le monde se pose des questions sur l’identité, la souffrance, l’espoir. Le côté spirituel de ces questions ressort quand elles soulèvent d’autres questions sur le sens de la vie, sur la vie en général et sur votre vie en particulier. Votre spiritualité est modelée par vos réponses à ces questions. Cet aspect de la spiritualité est développé dans l’article suivant :
    Trouver un sens à la vie devant la maladie
  • Apprendre à vivre avec soi et avec les autres :
    Pensez à la relation que vous entretenez avec vous-même, avec les autres, avec la nature, avec l’humanité et avec une force ou un être transcendant (que les religions nomment Dieu, Allah, Vérité universelle, Créateur, Force divine, Force de la vie, Énergie vitale, le Sacré, etc.).

 

Votre façon d’exprimer votre spiritualité variera selon vos expériences personnelles, familiales et culturelles. Certaines personnes l’expriment par la religion, en adoptant un langage, des croyances et des symboles religieux. Elles vivent leur religion au moyen de pratiques individuelles et en participant aux rituels de leur groupe confessionnel. Les personnes croyantes se tournent souvent vers leurs croyances et leur communauté religieuses quand elles ont besoin de réconfort et de force pour passer à travers des épreuves difficiles.

La spiritualité s’exprime aussi de manières que l’on ne considère pas comme religieuses. Voici quelques exemples de façons dont les gens nourrissent leur esprit :

  • entretenir avec les amis, la famille et le voisinage des rapports caractérisés par l’amour, l’entraide, la gentillesse, l’accompagnement, la loyauté et le pardon;
  • s’exprimer de façon créative ou artistique (menuiserie, couture, écriture, musique, peinture, sculpture, etc.);
  • s’intéresser à l’art visuel ou aux arts de la scène (assister à un concert, visiter un musée, aller au cinéma, etc.);
  • lire des livres et discuter du sens de la vie;
  • s’attarder aux mouvements de sa vie émotive, aux bouleversements associés aux sentiments comme la tristesse, l’ennui, l’amour, l’anxiété, la peur, la colère, le bonheur, la fierté, l’espoir ou la compassion;
  • profiter de la nature (jardiner, faire de la randonnée, observer les oiseaux ou un coucher de soleil, faire des voyages, aller au chalet, admirer les premiers flocons de neige ou les premiers bourgeons de la saison, etc.);
  • se rapprocher de son corps par l’exercice, la méditation, le massage, la danse, la gastronomie ou la sexualité;
  • faire de l’humour (injecter de l’humour dans toute conversation quotidienne; savoir tourner en humour les moments décourageants de la vie; aimer les comédies au théâtre, en littérature ou au cinéma, etc.);
  • essayer de vivre de façon éthique en intégrant des valeurs comme la justice, l’équité, la paix ou l’écologie dans sa vie.

 

L’amour, la confiance et le pardon sont des éléments importants de la quête de sens de ses relations. On dit qu’une personne grandit spirituellement quand elle :

  • s’aime et prend soin d’elle-même; exprime de la compassion pour les autres; s’émerveille devant les beautés de la nature et de l’humanité; aime et valorise sa place dans le grand tableau de la vie;
  • fait confiance à son intuition et à sa conscience; noue des relations basées sur la confiance; sait qu’il y a un sens à tout ce qui se passe, en tout temps et en tous lieux; sait à qui faire confiance; sait que l’univers (ou une entité supérieure) est toujours bon;
  • se pardonne pour ses échecs et ses erreurs; demande justice en cas d’abus ou de tromperie; rejette tout désir de revanche si elle a été blessée; accepte que dans l’ensemble, elle est acceptée et estimée pour ce qu’elle est.

 

Une spiritualité saine confère un sentiment de paix, de plénitude et d’équilibre sur le plan physique, émotionnel et social. Pour la plupart de gens, toutefois, la voie vers une telle spiritualité passe par des luttes et de la souffrance, et comprend souvent des expériences effrayantes et douloureuses. De telles questions peuvent alors se poser :

  • Qu’est-ce que les gens pensent de moi?
  • Où est ma place?
  • Comment bien exprimer mon amour ou ma colère?
  • Que veut dire « être honnête avec soi-même »?
  • Qu’est-ce que l’avenir me réserve?
  • Que signifient pour moi « mourir » et « mort »?

 

La plupart des craintes à l’origine de telles questions découlent d’une façon ou d’une autre d’une peur de l’inconnu, des aspects de la vie qui semblent hors de notre portée. Faire face à ses craintes de façon ouverte et honnête aide à comprendre les éléments que l’on peut effectivement contrôler, et à cesser de vouloir contrôler ce qui ne se contrôle pas. Pour en lire davantage sur les questionnements spirituels, lisez l’article suivant :
La spiritualité face à une maladie potentiellement mortelle

Les peurs et la souffrance qui les accompagnent feront toujours partie de la vie, puisque les inconnues font aussi partie de la vie. Les peurs ne doivent toutefois pas déclencher la panique. Il faut les voir comme des invitations à s’ouvrir aux ressources et à la profondeur de son esprit, au soutien et à l’amour d’autres personnes qui font elles aussi de leur mieux pour donner un sens à leur vie, et à une dimension spirituelle supérieure qui dépasse l’être humain. Une telle ouverture pourrait vous apporter espoir, sens et paix intérieure à n’importe quelle étape de votre vie.