La maladie respiratoire
Comment régler l'oxygène à la maison pour maintenir le confort d'une personne atteinte de MPOC avancée?

Au cours d'une maladie évolutive, il y a toujours un cap difficile en perspective à passer à un moment donné. Lorsqu'une personne a une MPOC, alors tout au long de la maladie on se concentre généralement sur les tests sur les fonctions pulmonaires, les traitements des infections et les efforts à fournir pour ralentir la progression de la maladie. Lorsque la MPOC a atteint un stade avancé, ces efforts ont moins d'effet sur l'état d'une personne et l'on se concentre plus sur son confort. On prête moins attention aux tests, aux détails et aux chiffres et plus attention à l'apparence d'une personne et à ce qu'elle ressent.

À un stade avancé de MPOC, on utilise l'oxygène essentiellement pour soulager l'essoufflement et le niveau est ajusté progressivement : progressivement car certaines personnes atteintes de MPOC reçoivent le signal de respiration uniquement si les niveaux d'oxygène sont bas. Si cette personne a trop d'oxygène, le signal de respiration peu baisser dangereusement et la respiration s'arrête. La plupart des personnes n'ont pas les connaissances nécessaires pour évaluer la quantité d'oxygène dont une personne a besoin. Les spécialistes formés qui connaissent l'historique du patient et son état actuel savent déterminer le niveau exact d'oxygène requis. Il est important de parler régulièrement avec l'équipe soignante sur la manière de soigner quelqu'un à domicile.

L'oxygène n'est qu'un parmi les médicaments utilisés pour traiter les symptômes d'une MPOC avancée. D'autres médicaments tels que les opioïdes pour l'essoufflement et les anxiolytiques pour l'anxiété peuvent faciliter la respiration et apporter du confort. Il s'avère utile de demander des ressources en soins palliatifs. Dans la plupart des régions, l'équipe de soins palliatifs travaille en collaboration avec les prestateurs de soins de santé pour assurer le meilleur soin pour une personne à domicile.