Questions-réponses

Chaque année, l’équipe de notre service Consulter un professionnel répond à des centaines de questions de la part de prestataires de soins de santé canadiens sur différents aspects des soins palliatifs. Vous avez désormais la possibilité de consulter une bonne partie de ces questions-réponses pour vous guider dans l’exercice de vos fonctions et rehausser la qualité des soins que vous prodiguez.

Veuillez noter que les renseignements personnels ont été modifiés ou supprimés conformément à notre politique de protection de la vie privée.


     

    Sujet

    Il est difficile de répondre à l’enfant qui dit « je ne veux pas mourir ». Les enfants comprennent bien mieux que nous le croyons. Les enfants parlent ou posent des questions aux gens en qui ils ont confiance et dont ils attendent des réponses honnêtes. L’enfant qui se sent à l’aise d’aborder ce sujet avec vous ouvre la porte au dialogue. lire davantage...
    Les questions entourant la mort ne sont pas toujours des sujets faciles à discuter pour les patients, les familles et les prestataires de soins. La mort n’est pas un sujet dont on parle très ouvertement dans notre société, de sorte que lorsque les circonstances les obligent à aborder ce sujet difficile, beaucoup de gens se sentent perdus ou... lire davantage...
    Les propos racistes peuvent blesser et décourager le personnel soignant. Ils détournent l’attention autrement portée à la qualité des soins pour la diriger vers vous en tant que personne. Un double déshonneur. Cela dit, vous pouvez dans un premier temps expliquer le malaise que le commentaire vous fait ressentir et ensuite ramener l’attention... lire davantage...
    La communication au sein de l’équipe exige une attention et des efforts soutenus. Or tout conflit peut nuire à son efficacité. Le cas échéant, tout le monde en souffre : l’équipe, le patient et sa famille. En cas de conflit, l’une des meilleures stratégies consiste à réfléchir d’abord à ce que vous-même pensez de la situation, à votre façon... lire davantage...
    Bon nombre de professionnels ont de la difficulté à engager une discussion sur les soins de fin de vie . Ils n’arrivent pas trouver un moment propice ou les mots qu’il faut pour aborder le sujet, ou encore à donner de l’information et à outiller le patient, sans toutefois lui faire perdre l’espoir qu’il lui reste. Nous avons constaté que les... lire davantage...
    Il arrive souvent que des travailleurs de la santé soient appelés à donner des soins à quelqu’un qu’ils connaissent. Dans certains établissements, on peut parfois modifier l’affectation des tâches. Mais lorsque le personnel connaît le patient, ou que les ressources sont limitées, cette solution n’est pas une option. Prodiguer des soins à un... lire davantage...
    Le Portail canadien en soins palliatifs contient une foule de renseignements à l’intention des personnes qui offrent des soins palliatifs ou de fin de vie, ou un service d’accompagnement du deuil. Dans la section Sujets du Portail , vous trouverez un vaste choix d’articles rédigés par notre équipe clinique sur les soins palliatifs et de fin... lire davantage...
    L’une des meilleures ressources à l’intention des étudiants en formation à la prêtrise est sans doute Developing Spiritual Care Capacity for Hospice Palliative Care: A Canadian Curricular Resource. Ce manuel vise à accroître la compétence en soins spirituels des personnes appelées à aider les patients en fin de vie et à répondre à leurs besoins. lire davantage...
    Si les soins palliatifs sont un nouveau choix de carrière pour vous, vous pourriez vous inscrire à un programme de formation dans ce domaine à l’intention des bénévoles. Ces programmes offrent une base solide en soins palliatifs et en accompagnement du deuil, et proposent une approche de soins interdisciplinaire. Ils vous procureront en outre... lire davantage...
    L’Association canadienne de soins palliatifs a publié Hospice Palliative Care Volunteers: A Training Program (anglais - version papier avec CD – 35 $). Ce manuel contient neuf modules d’apprentissage portant précisément sur le rôle des bénévoles en soins palliatifs ainsi qu’un coffre à outils pour aider le bénévole à naviguer d’un module d’apprentissage... lire davantage...
    Les adolescents comprennent les notions abstraites et savent que la mort est définitive. La perte d’un proche peut être difficile à surmonter pour eux. Elle peut se répercuter sur tous les aspects de leur quotidien et grandement affecter leur humeur et leur capacité générale de fonctionner. Le sommeil, les interactions avec l’entourage et... lire davantage...
    Le rôle d’attention du médecin envers les membres de la famille fait partie intégrante des soins au patient et se poursuit depuis le diagnostic, pendant la trajectoire de la maladie, le traitement et les soins de fin de vie , jusque dans le deuil. Comprendre le processus de deuil des membres de la famille, et ce qui peut les aider est aussi... lire davantage...
    La maladie ou la mort d’un élève cause un grand choc émotif aux autres élèves et au personnel enseignant d’une école ou d’une classe. Avoir la possibilité d’en parler fait partie du processus de deuil et de guérison de tout le monde. Vous trouverez ci-dessous quelques stratégies pour faire face à la maladie ou à la mort d’un élève. Un élève... lire davantage...
    Nous vous suggérons de commencer par lire l’article « Comment parler d’une maladie grave à un enfant ou à un adolescent » dans la section Sujets de notre site internet. Cet article, rédigé par notre équipe clinique, vous propose des conseils pour accompagner les enfants qui connaissent une personne malade ou mourante. Notre section Livres,... lire davantage...
    Nous vous suggérons de commencer par lire l’article « Comment parler d’une maladie grave à un enfant ou à un adolescent » dans la section Sujets de notre site internet. Cet article, rédigé par notre équipe clinique, vous propose des conseils pour accompagner les adolescents qui connaissent une personne malade ou mourante. Notre section Livres,... lire davantage...
    En soins palliatifs, nous reconnaissons que la famille est l’« unité de soins » et que le suivi de deuil fait partie intégrante des soins que nous offrons. Nous devons donc élaborer un programme de soins palliatifs complet qui comprend la prestation de services de suivi de deuil à la famille après le décès. Il est généralement reconnu que... lire davantage...
    Les personnes soignantes ne faisant pas partie d’une équipe de soins de santé offrant des services d’accompagnement dans le deuil peuvent quand même entreprendre des démarches personnelles telles que tenir un journal ou prendre contact avec d’autres, par exemple verbaliser avec un ou une collègue de confiance ou rencontrer privément un conseiller... lire davantage...
    Lorsque la séance de verbalisation post-décès découle d’un décès traumatique ou pénible, il est primordial de créer un environnement de confiance dans lequel le personnel se sentira à l’aise d’échanger de l’information et de partager des réflexions et des sentiments. Une séance de verbalisation post-décès est souvent plus efficace lorsque... lire davantage...
    La nature et la formule des séances de verbalisation post-décès varient selon les destinataires visés, le but de la séance, l’événement qui l’occasionne ou s’il s’agit d’une rencontre périodique. Pour qu’une séance soit efficace, l’appui du personnel est capital. Il faut veiller à inclure des personnes capables de créer un environnement de... lire davantage...
    Les adolescents comprennent les notions abstraites et savent que la mort est définitive. La perte d’un proche peut être difficile à surmonter pour eux. Elle peut se répercuter sur tous les aspects de leur quotidien et grandement affecter leur humeur et leur capacité générale de fonctionner. Le sommeil, les interactions avec l’entourage et... lire davantage...
    Il est difficile de répondre à l’enfant qui dit « je ne veux pas mourir ». Les enfants comprennent bien mieux que nous le croyons. Les enfants parlent ou posent des questions aux gens en qui ils ont confiance et dont ils attendent des réponses honnêtes. L’enfant qui se sent à l’aise d’aborder ce sujet avec vous ouvre la porte au dialogue. lire davantage...
    Prodiguer des soins à un adolescent atteint d’une maladie terminale peut être très difficile. Votre patient est à un stade de sa vie où il essaie d’affirmer son indépendance et d’acquérir une certaine liberté. Pourtant, à mesure que progressera sa maladie, il deviendra de plus en plus dépendant des autres. La détérioration de son état se répercutera... lire davantage...
    La maladie ou la mort d’un élève cause un grand choc émotif aux autres élèves et au personnel enseignant d’une école ou d’une classe. Avoir la possibilité d’en parler fait partie du processus de deuil et de guérison de tout le monde. Vous trouverez ci-dessous quelques stratégies pour faire face à la maladie ou à la mort d’un élève. Un élève... lire davantage...
    Nous vous suggérons de commencer par lire l’article « Comment parler d’une maladie grave à un enfant ou à un adolescent » dans la section Sujets de notre site internet. Cet article, rédigé par notre équipe clinique, vous propose des conseils pour accompagner les enfants qui connaissent une personne malade ou mourante. Notre section Livres,... lire davantage...
    Nous vous suggérons de commencer par lire l’article « Comment parler d’une maladie grave à un enfant ou à un adolescent » dans la section Sujets de notre site internet. Cet article, rédigé par notre équipe clinique, vous propose des conseils pour accompagner les adolescents qui connaissent une personne malade ou mourante. Notre section Livres,... lire davantage...
    Entamer des discussions sur la mort avec des enfants, en particulier lorsqu’ils sont très jeunes, peut être très difficile. Cette jeune mère vit probablement une immense angoisse à cause de sa maladie, et elle doit par surcroît annoncer à ses enfants qu’elle va mourir. La meilleure manière d’aider cette mère est de la guider dans ses premiers... lire davantage...
    Vous constaterez peut-être que, chez les enfants, on continue de traiter activement la maladie même si l’on sait qu’elle pourrait être incurable. Il peut être très difficile de prédire comment évoluera la maladie d’un enfant. Selon la trajectoire de celle-ci, les possibilités d’intervention, du point de vue des soins à domicile ou palliatifs,... lire davantage...
    La vie de cette famille ne sera plus la même maintenant que les enfants sont orphelins de mère et que leur père est veuf. L’équipe soignante doit se rappeler que chaque famille et individu réagit à la maladie et vit le deuil d’une manière qui lui est propre. La première chose à faire pour aider cette famille à composer avec son chagrin et... lire davantage...
    De nombreux programmes de soins palliatifs ont adopté une approche de soins intégrée dans tous les contextes. Par exemple, les régies régionales de la santé de Calgary, Edmonton, Winnipeg et Fraser offrent des soins palliatifs à domicile, dans les maisons de soins palliatifs et aux patients admis dans les unités des soins palliatifs. Cette... lire davantage...
    La première étape consiste le plus souvent à réunir des personnes ayant un intérêt commun pour les soins palliatifs et qui souhaitent améliorer la qualité des soins offerts aux patients et aux familles de votre établissement. Idéalement, ce groupe comprendra des représentants des diverses disciplines ou unités chargées d’offrir des soins dans... lire davantage...
    Il s’agit d’abord de cibler votre clientèle et de déterminer de quelle façon vous comptez répondre à ses besoins. Les projets de maisons de soins palliatifs émanent souvent de groupes ayant une sensibilité particulière à l’égard d’une maladie (p. ex. le VIH ou la sclérose latérale amyotrophique), d’une culture ou d’une région. Vous pourrez... lire davantage...
    En soins palliatifs, nous reconnaissons que la famille est l’« unité de soins » et que le suivi de deuil fait partie intégrante des soins que nous offrons. Nous devons donc élaborer un programme de soins palliatifs complet qui comprend la prestation de services de suivi de deuil à la famille après le décès. Il est généralement reconnu que... lire davantage...
    La détresse morale est une lourde préoccupation d’ordre éthique pour les individus comme pour les organisations. Certains la décrivent comme un « compromis éthique » ou comme une atteinte à l’intégrité d’une personne qui a participé à une pratique qu’elle juge préjudiciable ou indigne, ou qui n’a pas pu en empêcher l’application. La détresse... lire davantage...
    Il existe plusieurs tables d’équianalgésie des opioïdes comprenant des variations de taux de conversion recommandés. Cependant, ces tables présentent plusieurs problèmes : Elles ne tiennent pas compte de la tolérance croisée incomplète. Les tables de conversion proviennent généralement d’études à dose unique effectuées auprès de patients naïfs... lire davantage...
    L’information sur l’utilisation à long terme du glycol polyéthylénique (PEG) est limitée. Certaines informations suggèrent que c’est le traitement le plus efficace pendant les 14 premiers jours. Cependant, certaines ressources gériatriques produites par l’American Society of Consultant Pharmacists suggèrent de continuer à utiliser les PEG... lire davantage...
    Premièrement, il est possible d’augmenter la dose de Senokot jusqu’à 8 comprimés par jour au coucher. Si cette dose n’est pas efficace, on peut introduire du glycol polyéthylénique et diminuer la dose quotidienne de Senokot. Les sennosides (comme le Senokot) et les laxatifs osmotiques (comme le glycol polyéthylénique ou le lactulose) ont un... lire davantage...
    La dyspnée est un symptôme courant en cas d’insuffisance cardiaque terminale. En plus d’optimiser les médicaments cardiaques, les opioïdes peuvent s’avérer très efficaces pour réduire la sensation de respiration de Kussmaul. Cependant, on observe souvent une réticence à prescrire des opioïdes aux patients souffrant d’insuffisance respiratoire,... lire davantage...
    Le bisacodyl (Dulcolax) appartient à la même classe thérapeutique que les sennosides (un laxatif stimulant qui agit sur la paroi intestinale en facilitant la motilité et l’évacuation des selles). Les comprimés de bisacodyl commencent à agir environ 10 à 12 heures après la prise et le suppositoire après environ 15 minutes. Si vous utilisez... lire davantage...
    Le glycol polyéthylénique (PEG) est un laxatif osmotique. Il absorbe plus d’humidité dans les selles, augmente le volume fécal et produit un effet laxatif. Le Miralax commence généralement à agir après 1 à 2 jours en cas de constipation et après 1 à 3 jours en cas de fécalome . Il est contre-indiqué en cas de manifestations intestinales inflammatoires... lire davantage...
    Les sennosides sont une combinaison de deux plantes contenant des glycosides naturels (sennosides A et B). Ils agissent dans le gros intestin, directement sur le plexus sous-muqueux et sur la couche plus profonde, le plexus myentérique, et stimulent les ondes propulsives. Généralement, les sennosides commencent à agir de 6 à 12 heures après... lire davantage...
    Le docusate est un agent mouillant mieux connu sous le nom d’émollient fécal. On devrait toujours le combiner à un stimulant comme le Senokot. La littérature publiée actuellement indique que les patients répondent généralement aussi bien aux sennosides pris isolément qu’aux sennodises combinés avec le docusate. Le docusate peut être utilisé... lire davantage...
    De nombreux facteurs peuvent contribuer à la mauvaise adhérence des timbres. Les caractéristiques de la peau de la personne, comme une peau grasse ou une tendance à transpirer peuvent nuire à l’adhérence. Il se peut qu’une marque particulière ne convienne pas au patient, auquel cas, il est utile d’essayer un timbre fabriqué par une autre entreprise. lire davantage...
    La question n’est pas simple puisque les informations appuyant un opioïde plutôt qu’un autre sont souvent basées sur l’expérience et les conseils d’experts plutôt que sur des données solides provenant d’études prospectives randomisées à double insu. La morphine et l’hydromorphone (Dilaudid) contiennent des métabolites actifs dont le potentiel... lire davantage...
    Les aspects sécuritaires de l’utilisation d’opioïdes À titre de prestataires de soins palliatifs, nous devons éduquer les patients et leur famille aux méthodes sécuritaires d’utilisation, de manipulation et d’entreposage des opioïdes. Cet article de la rubrique Questions-réponses porte sur la manipulation sécuritaire du fentanyl. Pour plus... lire davantage...
    Le contexte de la crise des opioïdes La crise des surdoses d’opioïdes a trait à la croissance du nombre de décès par surdose d’opioïdes. Cette crise, qui a fait la manchette dans les médias, est ainsi devenue une préoccupation majeure en matière de santé pour les Canadiens. Malheureusement, pour bon nombre de prestataires de soins, de patients... lire davantage...
    Comme le suggère votre question, certains patients croient ou sentent intuitivement que la maladie a une dimension spirituelle autant que physique. Pour eux, les soins médicaux font partie d’un ensemble qui englobe leur spiritualité ou leurs croyances religieuses. Devant l’anxiété qu’engendre une maladie grave et incurable, il arrive que les... lire davantage...
    Peu importe ce que votre patiente a fait dans la vie, elle a certainement quelque chose à léguer. Elle peut se faire une place dans les cœurs et la mémoire des gens si elle compose le dernier chapitre de sa vie avec amour, gratitude et indulgence. C’est la sagesse simple, mais tout de même profonde qui se dégage des quatre phrases qui, selon... lire davantage...
    Votre patient porte un double fardeau : ses problèmes de santé et le sentiment que c’est de sa faute s’il ne guérit pas. Son sentiment d’échec à cet égard est peut-être renforcé par l’assurance des membres de sa famille ou d’un groupe confessionnel que les prières les plus sincères sont exaucées. Comme les siennes ne donnent pas de résultat,... lire davantage...
    L’apaisement de la douleur et le traitement des symptômes sont essentiels aux soins de fin de vie . De fait, il peut être très déstabilisant de se trouver devant un patient qui refuse que nous fassions ce qui est en notre pouvoir pour traiter ses symptômes. La vue de souffrances qui nous paraissent inutiles est frustrante et il est difficile... lire davantage...
    La mort ou l’approche de la mort exacerbe parfois la sensibilité spirituelle des patients, de leur famille et des professionnels de la santé. Donner des soins à une personne au seuil de la mort et à sa famille, c’est aussi les aider à donner un sens à la situation, à trouver l’amour, l’espérance et la paix malgré des circonstances difficiles. lire davantage...
    Votre question atteste que vous comprenez l’importance de la religion pour votre patiente et que vous y êtes sensible, ce qui est un élément essentiel des soins spirituels en fin de vie. Votre sentiment d’impuissance à l’égard des questions spirituelles et religieuses est fréquent chez les professionnels de la santé et même chez les spécialistes... lire davantage...
    L’attention aux questionnements et aux besoins spirituels des patients et des familles fait partie de la philosophie et de la pratique des soins palliatifs. À l’évidence, vous êtes sensible à la spiritualité quand vous traitez vos patients et vous l’intégrez à votre pratique. Votre facilité à amorcer une conversation sur ce sujet et sur les... lire davantage...
    Votre patiente a manifestement beaucoup de raisons de vouloir rester en vie et veut le faire malgré son état. Elle ne voit pas les soins palliatifs comme un moyen d’améliorer sa qualité de vie et son confort physique, mais seulement comme un signe d’abandon et de désespoir. Elle s’accroche à l’espoir d’une guérison qui semble médicalement... lire davantage...
    Un patient dont les symptômes physiques sont bien maîtrisés mais qui ressent beaucoup d’inconfort ou de détresse présente peut-être une souffrance spirituelle. Celle-ci survient souvent au cours d’une maladie grave et incurable et souvent même sous la forme trompeuse de douleurs physiques, d’anxiété ou de dépression , d’anorexie, d’insomnie... lire davantage...
    La détermination des besoins spirituels des patients et de leur famille et la réponse offerte comptent énormément, en effet, dans la prestation de soins palliatifs complets, axés sur la personne. Pourtant, les programmes ne bénéficient pas tous des mêmes ressources, tant s’en faut. Idéalement, chaque équipe de soins palliatifs devrait compter... lire davantage...
    Lorsqu’on envisage une intervention à l’égard d’un patient atteint d’une maladie progressive à issue fatale, il est généralement utile de se demander si ladite intervention permettra d’atteindre les objectifs voulus. En ce qui concerne l’alimentation, les objectifs peuvent être nombreux : Prévenir la faim. Prévenir la malnutrition – Le terme... lire davantage...
    L’œdème réfractaire chez les patients atteints d’un cancer métastatique avancé est l’un des problèmes cliniques les plus compliqués. Les diurétiques ont tendance à ne pas être très efficaces. Parfois, il est possible d’agir entièrement ou partiellement sur les facteurs contributifs. La veine cave supérieure ou inférieure peut être obstruée... lire davantage...
    L’odeur qui émane d’une plaie est causée par une invasion bactérienne des tissus nécrotiques. L’odeur liée aux plaies malignes peut déranger et exacerber la souffrance du patient et de sa famille et poser un problème de prise en charge aux prestataires de soins. La pratique clinique et la littérature courante fournissent quelques suggestions... lire davantage...
    Il n’y a pas de guides des bonnes pratiques consacré expressément à l’usage de l’oxygène en fin de vie. La première distinction qui s’impose concerne l’état de conscience du patient. Souvent, on continue de donner de l’oxygène à un patient profondément inconscient, qui n’a plus que quelques heures à vivre. Or, comme pour toute intervention,... lire davantage...
    La constipation est un symptôme très courant chez les patients atteints d’une maladie avancée, quelle qu’elle soit, y compris le cancer. Les causes de la constipation chez les patients en fin de vie sont nombreuses, notamment l’immobilité, la diminution de l’apport hydrique et la consommation de plusieurs médicaments. Les patients ont fréquemment... lire davantage...
    L’information sur l’utilisation à long terme du glycol polyéthylénique (PEG) est limitée. Certaines informations suggèrent que c’est le traitement le plus efficace pendant les 14 premiers jours. Cependant, certaines ressources gériatriques produites par l’American Society of Consultant Pharmacists suggèrent de continuer à utiliser les PEG... lire davantage...
    Premièrement, il est possible d’augmenter la dose de Senokot jusqu’à 8 comprimés par jour au coucher. Si cette dose n’est pas efficace, on peut introduire du glycol polyéthylénique et diminuer la dose quotidienne de Senokot. Les sennosides (comme le Senokot) et les laxatifs osmotiques (comme le glycol polyéthylénique ou le lactulose) ont un... lire davantage...
    La dyspnée est un symptôme courant en cas d’insuffisance cardiaque terminale. En plus d’optimiser les médicaments cardiaques, les opioïdes peuvent s’avérer très efficaces pour réduire la sensation de respiration de Kussmaul. Cependant, on observe souvent une réticence à prescrire des opioïdes aux patients souffrant d’insuffisance respiratoire,... lire davantage...
    Le bisacodyl (Dulcolax) appartient à la même classe thérapeutique que les sennosides (un laxatif stimulant qui agit sur la paroi intestinale en facilitant la motilité et l’évacuation des selles). Les comprimés de bisacodyl commencent à agir environ 10 à 12 heures après la prise et le suppositoire après environ 15 minutes. Si vous utilisez... lire davantage...
    Le glycol polyéthylénique (PEG) est un laxatif osmotique. Il absorbe plus d’humidité dans les selles, augmente le volume fécal et produit un effet laxatif. Le Miralax commence généralement à agir après 1 à 2 jours en cas de constipation et après 1 à 3 jours en cas de fécalome . Il est contre-indiqué en cas de manifestations intestinales inflammatoires... lire davantage...
    Les sennosides sont une combinaison de deux plantes contenant des glycosides naturels (sennosides A et B). Ils agissent dans le gros intestin, directement sur le plexus sous-muqueux et sur la couche plus profonde, le plexus myentérique, et stimulent les ondes propulsives. Généralement, les sennosides commencent à agir de 6 à 12 heures après... lire davantage...
    Le docusate est un agent mouillant mieux connu sous le nom d’émollient fécal. On devrait toujours le combiner à un stimulant comme le Senokot. La littérature publiée actuellement indique que les patients répondent généralement aussi bien aux sennosides pris isolément qu’aux sennodises combinés avec le docusate. Le docusate peut être utilisé... lire davantage...
    La fièvre est un symptôme courant en fin de vie. Elle peut être causée par une infection et donner lieu, dans bien des cas à une pneumonie de fin de vie. Mais une fièvre peut aussi trouver sa source ailleurs; chez les cancéreux, par exemple, une fièvre peut-être induite par les cytokines (on parle alors de « fièvre tumorale »). L’analyse et... lire davantage...
    Si des problèmes réversibles provoquent des nausées ou y contribuent, il faudra les traiter adéquatement si possible. Il peut s’agir : d’effets secondaires des médicaments (envisager de remplacer l’hydromorphone par un timbre de fentanyl); de constipation grave (envisager une radiographie de l’abdomen si le patient n’en a pas déjà passé une);... lire davantage...
    La prévalence des sécrétions terminales (aussi appelée « râles agoniques ») chez les patients se situe entre 12 et 92 %, selon les auteurs, et le temps médian écoulé entre l’apparition des râles agoniques et la mort se situe entre 11 et 28 heures. Il est bon de savoir si les sécrétions proviennent de la gorge et des glandes salivaires ou des... lire davantage...