Communiquer avec les enfants
Comment puis-je dire à mon jeune fils que sa grand-mère se meurt d’un cancer?

Il est très important de parler ouvertement aux enfants de la maladie et de la mort. Les enfants reconnaissent un problème et ils pourraient s’inquiéter si personne ne leur en parle sincèrement.

Expliquez à votre fils en termes simples ce qui arrive à sa grand-mère. Dites-lui qu’elle ne s’améliorera pas. N’ayez pas peur d’utiliser les mots ‘cancer,’ ‘mort’ et ‘mourir.’ Vous pouvez dire que la mort veut dire que quelqu’un ne respire plus, n’est plus vivant et ne peut plus percevoir les choses de ce monde. Utiliser les mots ‘mort’ et ‘est mort’ est important. D’autres termes tels ‘perte’, ‘au ciel’ ou ‘disparu’ peuvent confondre les enfants. Il n’est pas sage de dire que quelqu’un va dormir et ne se réveillera plus. Cela peut effrayer les enfants qu’une chose pareille pourrait leur arriver et ils auront peut-être peur d’aller se coucher.

La structure est importante pour les jeunes enfants et les aide à faire face au stress. Essayez de maintenir la routine de votre fils autant que possible.

Souvent les familles ne veulent pas que les enfants soient au chevet d’une personne mourante. Ainsi, les enfants sont laissés avec beaucoup de questions sans réponses qui peuvent engendrer d’autres peurs. C’est une bonne idée d’amener votre fils voir sa grand-mère aussi souvent que possible. Continuez les visites pendant que la maladie progresse si les symptômes ne sont pas trop inquiétants pour votre fils et il peut prendre ce qu’il voit. Sa grand-mère peut avoir ses propres idées quant à ces visites. Il peut être utile de lui parler de la situation quand elle est encore capable de prendre des décisions. Ça vous rassurera de savoir ce qu’elle veut.

Votre mère peut avoir des symptômes que vous aurez à expliquer à votre fils. Si elle a de la douleur, il doit le savoir pour qu’il puisse se comporter de façon appropriée. Si, par exemple, elle a du mal au dos, il est important que votre fils demande la permission avant de monter sur son giron. Si elle ne peut pas faire une longue promenade ou sortir du lit, il est important de le lui expliquer aussi.

Demandez souvent à votre fils comment il se sent et s’il a des questions au sujet de la maladie de sa grand-mère. Il a besoin de savoir qu’il peut exprimer ses sentiments. Rendez-vous compte que les enfants peuvent avoir les idées qui semblent être bizarres aux adultes. Il est bon de s’informer sur ces idées et de leurs origines. Votre fils peut être mêlé car il pense de façon très concrète et le concept de la mort est abstrait. Il peut aussi avoir de la difficile à comprendre la finalité de la mort. Peut-être que votre fils aura besoin d’entendre des explications à nouveau et pour longtemps. En traitant du stress ou de nouvelles expériences, les enfants peuvent régresser. Par exemple, un enfant qui a été récemment mis à propre pourrait de nouveau avoir besoin de couches. Ne prenez pas la panique si de telles choses arrivent; il faudra du temps pour les résoudre.