Communiquer avec la famille
Comment annoncer à ma tante démente que son mari est décédé?

Annoncer à quelqu’un le décès d’un membre de sa famille est une tâche difficile pour la plupart des gens, et ça l’est d’autant plus lorsque la personne à qui l’on s’adresse est atteinte de démence. Votre approche dépendra de l’avancement de sa maladie, de l’endroit où la personne se trouve et des souvenirs qu’il lui reste.

Le premier réflexe est souvent d’essayer de protéger la personne démente pour ne pas la mêler. Certaines personnes éviteront d’aborder le sujet de la mort pour cette raison. Rappelez-vous toutefois que votre tante reste la personne qu’elle a toujours été; elle peut aussi continuer d’éprouver des émotions normales, mais n’est peut-être plus capable de les exprimer comme avant. De plus, lui cacher le décès pourrait ajouter à sa confusion et rendre la situation encore plus pénible pour elle, surtout si son mari lui rendait visite régulièrement.

S’il n’y a pas d’approche qui fonctionne bien avec tous les malades, il y a tout de même quelques éléments à considérer. Plusieurs sources font les recommandations suivantes sur la manière d’annoncer un décès à une personne démente :

  • Confier à une seule personne le rôle d’annoncer la nouvelle; la présence d’un groupe pourrait accabler inutilement le malade.
  • Trouver un endroit tranquille et confortable et choisir un moment de la journée où la personne est bien reposée.
  • Employer des phrases claires (p. ex. « votre mari est décédé ») et éviter les tournures évasives (p. ex. « votre mari nous a quittés »). Cela améliore les chances que la personne comprenne ce qu’on lui dit.

Après avoir annoncé à votre tante la mort de son mari, surveillez sa réaction :

  • Que dit-elle?
  • Son expression faciale change-t-elle?
  • Que fait-elle?

L’analyse de ces éléments vous aidera à savoir quoi dire si votre tante s’informe de son mari plus tard. Par exemple, si son expression faciale change alors que vous parlez de son mari, cela pourrait vous indiquer qu’elle éprouve des sentiments douloureux et qu’il est temps de parler d’autre chose.

Vous pouvez apporter du soutien et du réconfort à votre tante en vous montrant sensible à ses émotions, par exemple en lui disant simplement « cela doit vous faire de la peine ». Vos conversations pourraient vous amener à vous rappeler des souvenirs de son mari et de ce qu’ils ont vécu ensemble, ce qui pourrait la réconforter.

La société Alzheimer d’Écosse a publié un document qui pourrait vous être utile : Loss and Bereavement in People with Dementia (La perte et le deuil chez les personnes atteintes de démence, disponible en anglais seulement). On y trouve des conseils pratiques et des suggestions de stratégies pour l’annonce d’un décès.

Communiquez aussi avec la Société Alzheimer de votre région, où l’on pourra vous faire d’autres suggestions et vous aider à trouver les bons mots et les bons gestes avec votre tante.