Questions-réponses


    Les émotions et la spiritualité

    Nos préoccupations et notre amour pour les membres de notre famille ne cessent pas à leur mort. À moins d’avoir omis de régler des différends avec eux, nous espérons qu’ils seront heureux et en paix. Nous serons particulièrement inquiets de nos proches qui n’ont pas eu la vie facile ou pour qui la période précédant le décès aura été très pénible. lire davantage...
    Il est normal pour les gens de sentir toute une gamme d’émotions quand on leur dit que leur maladie progresse et ils sont au seuil de la mort. D’habitude les gens disent qu’ils se sentent engourdis, triste, délaissé, déçus, fâchés ou peureux. Les membres de la famille rapportent des réactions pareilles. Il n’y a pas de mots spécifiques pour... lire davantage...
    Attendre peut ajouter du stress à une situation qui est déjà incertaine. Certains gens disent qu’attendre les renseignements concernant la santé et les traitements leur est l’aspect le plus stressant de leur maladie. Il y a la frustration d’attendre, et pour d’autres il y a aussi la peur des résultats. Cette attente peut être également difficile... lire davantage...
    Il est normal de se sentir perdu et confus quand on reçoit les nouvelles qu’un ami a une maladie terminale. Vous pouvez vous sentir toutes sortes d’émotions sans être capable de les contrôler. Le premier devoir c’est de digérer les renseignements et d’en faire du sens. C’est difficile et il faut du temps. Arrêtez-vous et réfléchissez, pensez... lire davantage...
    La plupart des gens sont angoissés à l’idée que la vie se termine par la mort. Au décès d’un membre de votre famille, ou si vous réfléchissez à votre propre départ, le mystère de la mort vous touchera personnellement. Certains sont angoissés par la coupure que la mort crée entre des êtres chers. D’autres sont frustrés ou déçus du peu d’information... lire davantage...
    Si l’état de votre père se dégrade, il sera sans doute de plus en plus difficile de garder l’espoir qui vous animait tous quand la maladie s’est d’abord manifestée. Il vous paraîtra probablement impossible de rester positifs si les symptômes de votre père persistent ou s’il en apparaît de nouveaux, si les traitements ne produisent pas les... lire davantage...
    La réponse ci-dessous est inspirée de ce que nous ont dit certaines personnes qui ont vécu cette situation. Certains éléments vous conviendront, d’autres, non. C’est normal : il n’y a pas de méthode unique. L’annonce qu’un proche n’a plus qu’un an à vivre est écrasante. Il est difficile de penser à quoi que ce soit d’autre. Vous avez envie... lire davantage...
    Prendre la parole à une telle cérémonie est un honneur. Vous avez le privilège de rendre hommage à la personne qui vient de partir et d’aider les gens qui se sont rassemblés pour l’occasion. En vous adressant aux proches et amis aux funérailles de votre père, vous lui rendrez un hommage personnel à lui-même et à ce que vous avez vécu ensemble. lire davantage...
    Le service commémoratif facilite grandement le deuil de la famille, des voisins et des amis, puisqu’il leur permet : d’exprimer leur peine; d’évoquer le souvenir de la personne qui est morte et d’honorer sa mémoire; de profiter du soutien de la communauté pendant le deuil; de réfléchir au sens de la vie et de la mort. La planification d’un... lire davantage...
    Une maladie limitant l’espérance de vie est l’une des expériences de vie les plus stressantes qui soient. Le malade a parfois l’impression que personne ne peut vraiment comprendre ce qu’il vit, pas même les amis ou la famille qui essaient de l’aider. Les parents et amis sont parfois frustrés que leurs efforts pour prendre soin de leur proche... lire davantage...
    Il est difficile de faire face à la pensée de perdre une personne que vous aimez. Être loin le fait plus difficile. De premier abord, il est important de parler aux gens. Parlez à votre famille. Parlez à vos amis. Les gens qui ont passé par là où vous passez peuvent vous donner l’avantage de leurs expériences. Même si vous êtes loin de votre... lire davantage...
    Votre mère a probablement du mal à définir qui elle est devenue en raison de ses restrictions physiques de plus en plus imposantes. Il est très difficile d’être simple observateur de la souffrance qui accompagne une telle bataille. Il est important de commencer par demander à votre mère et à son équipe soignante si certains symptômes la font... lire davantage...
    Votre père trouve, probablement, que cette situation est très difficile et stressant. Les gens font face au stress différemment, et nulle approche n’est supérieure à une autre. D’ailleurs, les réponses des gens peuvent changer avec le temps. A ce moment, ils ne veulent pas, peut-être parler, mais ils peuvent s’ouvrir avec le temps. Votre père... lire davantage...
    Il est courant qu’une personne passe par toute une gamme d’émotions quand elle apprend que sa maladie progresse et que ses derniers jours approchent. Elle se sentira probablement abasourdie, triste, impuissante, déçue ou en colère, pour ne nommer que quelques-unes des émotions possibles. Votre famille et vous éprouverez probablement des sentiments... lire davantage...
    L’optique des soins palliatifs , c’est de soigner la personne dans son ensemble. De tels soins tentent de répondre aux besoins spirituels, émotionnels, culturels et sociaux d’une personne, en plus de ses besoins physiques. Les besoins de votre collègue sont déterminés par sa culture. Si vous ne connaissez pas sa culture, vous aurez peut-être... lire davantage...
    La spiritualité est ancrée en chacun de nous. Tout ce qui touche ou concerne votre âme ou votre « énergie intérieure » fait partie de votre spiritualité. D’une certaine façon, votre spiritualité s’exprime dans tous les aspects de votre vie personnelle et publique. Elle fait simplement partie de qui vous êtes, tissée à même chacune de vos pensées,... lire davantage...
    Cette expérience désagréable est pourtant bien commune pour les personnes aidantes. Les gens malades s’en prennent régulièrement à leurs intimes pour faire passer l’amertume, cette intimité leur donnant peut-être l’impression qu’ils n’ont pas à se retenir. Quant à votre réaction, rappelons que la colère, émotion vive mais naturelle, affecte... lire davantage...