Les médicaments
Élimination sans danger des timbres analgésiques (fentanyl) à la maison

Les timbres de fentanyl sont appliqués sur la peau pour soulager la douleur. Ils contiennent un puissant analgésique et doivent donc être utilisés et retirés suivant les prescriptions du médecin. D’ailleurs, seule la personne à qui ils ont été prescrits doit s’en servir.

Ne jamais jeter les timbres analgésiques aux ordures! Même quand ils ont servi, il y reste une certaine quantité de médicament. Qu’ils aient été utilisés ou non, ils sont dangereux pour les adultes, les enfants et les animaux et peuvent même causer la mort s’ils ne sont pas employés correctement ou s’ils sont manipulés accidentellement. Il est donc très important de les ranger et de les éliminer de manière à éviter de mettre les autres en danger.

Quand vient le temps de changer votre timbre analgésique, retirez-le de la peau et pliez-le en pressant les faces collantes l’une contre l’autre. Jetez-le immédiatement en le plaçant dans l’un des contenants suivants :

  • un grand flacon de médicaments vide doté d’un couvercle à l’épreuve des enfants;
  • un petit boîtier de sécurité (p. ex. pour matériel de pêche ou boîte à outil);
  • une boîte pour déchets médicaux pointus ou tranchants, comme on en trouve dans les pharmacies et les hôpitaux de certaines régions du Canada.

Étiquetez le contenant et rangez-le dans un endroit sûr, hors de portée des enfants et de vos animaux de compagnie. Rapportez les timbres utilisés à la pharmacie ou à l’hôpital dès que vous le pouvez.

Auparavant, les professionnels de la santé recommandaient de jeter les timbres usagés dans les toilettes, mais cette pratique est maintenant déconseillée, surtout si vous utilisez une fosse septique ou un champ d’épuration, étant donné les préoccupations de plus en plus vives que suscite la présence de médicaments dans les circuits d’eau usée et le réseau d’alimentation en eau. Jetez les timbres analgésiques dans les toilettes seulement s’il y a risque de réutilisation, de mauvaise utilisation, de vol ou d’abus et qu’il n’est manifestement pas possible de les retourner rapidement à la pharmacie ou à l’hôpital.

Si les timbres ne servent plus parce que la personne est décédée ou n’est plus soignée à la maison ou parce que l’ordonnance a été modifiée, retournez-les dès que possible à la pharmacie ou à l’hôpital le plus près.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à votre équipe soignante sur la meilleure façon d’éliminer les timbres analgésiques dans votre région.