La nutrition
Que peut-on faire pour aiguiser l’appétit du patient?

Un manque d’appétit et la perte de poids qui en résultent peuvent venir de plusieurs facteurs. Ils peuvent inclure une maladie, les médicaments, les traitements, la douleur, la constipation ou une occlusion intestinale, les blessures sur la bouche, et l’anxiété ou la dépression. Il est important de trouver la cause avant de commencer les traitements.

Un manque d’appétit peut être causé directement par un problème du système digestif, ou indirectement par un symptôme de la maladie sous-jacente. Par exemple, la douleur, la nausée, et l’essoufflement sont des symptômes communs qui pourraient réduire la capacité d’une personne de manger ou d’avoir un intérêt dans l’alimentation.

Les fournisseurs de soins de santé évaluent l’état globale d’un patient pour essayer de déterminer pourquoi une personne ne mange pas. Ils pourraient choisir un médicament ou une combinaison de médicaments pour gérer le problème. Certains médicaments stimulent l’appétit; d’autres peuvent aider à contrôler les symptômes qui suppriment l’appétit.

Les remèdes homéopathiques peuvent stimuler l’appétit. Certains remèdes, tels que les suppléments de fines herbes, interagissent avec les médicaments et peuvent causer des ennuis de santé. Il est important de consulter avec l’équipe de soins de santé avant d’utiliser un supplément ou un traitement homéopathique, surtout quand le patient prend une prescription ou des médicaments en vente libre.

Certaines personnes continuent à manger mais perdent du poids quand même. Quand quelqu’un est très malade, les processus du corps mettent leur attention à la lutte contre la maladie au lieu de faire attention aux fonctionnements normaux comme le maintien de force et d’alimentation. Alors, les aliments dans la nourriture n’amènent pas à l’amélioration de force ou à durée de vie. Dans les étapes finales d’une maladie terminale, les gens perdent leur appétit et leur sens de faim. Souvent il y a de la nausée et un inconfort physique même avec une petite quantité de nourriture. À ce point, il est plus important de soulager la douleur que de régler le problème lié au manque d’appétit.