Les soins palliatifs
Quelle est la différence entre les soins palliatifs donnés à domicile et ceux qui sont offerts à l’hôpital?

Il faut tenir compte de plusieurs facteurs avant de déterminer le meilleur endroit pour fournir les soins à une personne atteinte d'une maladie mortelle. Ce type de décision requiert un bon équilibre entre les besoins du patient et ceux de la famille, ainsi que la disponibilité des ressources pour satisfaire ces besoins.

Considérations du patient et de la famille :

  • préférence du patient et de la famille;
  • capacité physique de prodiguer certains soins (hygiène, mobilité, etc.);
  • état de santé et besoins médicaux (administration des médicaments, soulagement des symptômes, etc.);
  • besoins financiers, sociaux et spirituels.

Ressources disponibles pour répondre à ces besoins (varient selon la région et le programme) :

  • services de soins à domicile;
  • équipe soignante;
  • ressources techniques pour le soulagement des symptômes (pompes et injections).

Quand une personne veut rester chez elle, les prestataires de soins vérifient d'abord si cette personne peut se débrouiller à la maison. Si elle habite seule, qu'elle est faible physiquement et que le fardeau de la maladie limite son autonomie, elle n’est pas en sécurité à la maison. On lui proposera alors une maison de soin, un établissement de soins palliatifs ou l'hôpital, selon le cas. L’espérance de vie de cette personne pourrait alors déterminer le meilleur choix à faire.

La disponibilité des ressources est également importante dans la décision entourant l'endroit les soins seront donnés. Une personne qui veut rester à la maison a besoin d’appui de la famille ou des amis, et des prestataires de soins. Comme l'équipe soignante ne sera pas dans la maison en tout temps, la famille et les amis doivent accepter de participer aux soins. L'équipe soignante doit prévoir les symptômes afin de prévoir les médicaments et autres ressources nécessaires. Dans quelques régions du Canada, les équipes de soins à domicile comptent du personnel spécialisé en soins palliatifs. Une bonne collaboration entre l’équipe soignante et la famille et les proches pourrait prévenir les symptômes pénibles et permettre à la personne malade de finir ses jours paisiblement chez elle.

En bout de ligne, le meilleur endroit pour soigner le patient pourrait être celui qui conviendra le mieux pour soulager les symptômes.

  • Si la personne a besoin de soins à l’hôpital : Au Canada, certaines unités de soins palliatifs peuvent garder le patient pendant une période prolongée. Dans certaines régions, les services de soins palliatifs sont offerts dans la communauté et sont limités en raison du nombre restreint de lits réservés aux soins palliatifs. Les soins sont alors fournis dans la communauté, mais les patients peuvent être admis dans une unité de soins palliatifs d’un établissement de santé si nécessaire, où l’équipe soignante traitera les symptômes complexes et cherchera à stabiliser le patient. Ce dernier pourra ensuite rentrer chez lui ou se rendre dans une maison de soins palliatifs ou un autre établissement de soins, selon le cas.
  • Si les symptômes se gèrent à la maison : Il faut planifier davantage, mais les médicaments et d’autres aspects des soins devraient être les mêmes que ceux qui seraient offerts à l’hôpital. Par contre, certaines procédures se font exclusivement à l’hôpital et peuvent exiger un court séjour ou une visite à une clinique.

Il n’y a pas d’endroit meilleur qu’un autre pour se faire soigner. En général, le choix se fait en fonction des souhaits et des besoins de la personne malade.