Le manque de souffle
Existe-t-il des médicaments conçus pour aider quelqu’un qui a du mal à respirer?

Les troubles respiratoires s’appellent aussi essoufflement ou dyspnée. C’est un symptôme commun dans plusieurs maladies, surtout dans les étapes avancées. Beaucoup de gens le décrivent comme être « affamé d’air ».

Les médicaments opioïdes sont généralement utilisés pour contrôler l’essoufflement. Dans les étapes avancées de la maladie, la démarche en matière de traitement est semblable à celle utilisée pour la douleur. C'est-à-dire, le but est d’avoir un niveau constant de médicaments dans le corps, pour empêcher que la dyspnée revienne, plutôt que d’attendre que les symptômes reviennent pour faire le traitement et obtenir un soulagement. Cette démarche nécessite l’administration de doses régulières d’un opioïde tous les jours, vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Ce médicament administré régulièrement peut être efficace dans le contrôle de l’essoufflement, mais, l’équipe de soins de santé peut prescrire ce qu’on appelle une dose efficace ou une dose de sauvetage en cas de poussée de dyspnée subite que la dose normale ne saurait contrôler. C’est une bonne idée de tenir compte des moments où une dose régulière est utilisée et du nombre de fois qu’on y a recours. Ceci donne à l’équipe de soins de santé une idée de l’état du patient et si la dose régulière est bonne. En cas de nombreuses poussées actives, il est peut être nécessaire d’augmenter la dose régulière.

La dyspnée peut causer de l’anxiété ou augmenter le niveau d’anxiété existant. Dans ce cas, on pourrait donner des médicaments contrôler l’anxiété. D’autres médicaments peuvent être utilisés pour traiter d’autres causes de la dyspnée. Par exemple, on peut administrer un antibiotique dans l’espoir de traiter la pneumonie.