Le cancer
Quels sont les symptômes observés tout au long de l'évolution d'une leucémie?

La leucémie est différente de beaucoup de cancers étant donné qu'elle ne présente aucune tumeur. Au contraire, les cellules cancéreuses se trouvent dans tout l'organisme, dans le sang ou dans la moelle osseuse.

La leucémie interfère avec la production normale de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes dans la moelle osseuse. Les médicaments utilisés pour traiter cette maladie peuvent également nuire aux cellules souches en bonne santé qui produisent des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes. Il est fréquent pour les patients atteints de leucémie de développer une anémie (faibles niveaux de globules rouges), une thrombocytopénie (faibles niveaux de plaquettes) et, dans certains cas, une leucopénie (faibles niveaux de globules blancs). Les globules rouges et les plaquettes peuvent être remplacés par des globules provenant d'un don et en bonne santé, par l'intermédiaire de transfusion sanguine. La plupart des patients atteints de leucémie ont besoin de transfusions pendant leur traitement.

Les transfusions de plaquettes sont courantes dans les cas de leucémie, mais tous n'en ont pas besoin. En général, tant que les plaquettes sont fonctionnelles, le sang peut coaguler même si le nombre de plaquettes est bas. Les transfusions de plaquettes sont parfois effectuées si leur nombre est bas ou si la personne présente des symptômes pénibles tels que des saignements de nez ou de gencives. Si les saignements ne sont pas douloureux et si le patient est au stade terminal de la maladie alors les transfusions de plaquettes peuvent s'avérer inutiles.

Les transfusions de globules rouges sont effectuées pour traiter un taux d'hémoglobine (globules rouges) bas. Si l'on considère le besoin d'une transfusion de globules rouges, les résultats de la numération globulaire sont importants, mais généralement on se concentre sur ce que ressent le patient. Par exemple, une personne peut être consciente et capable de communiquer avec un taux d'hémoglobine entre 40 et 50, ce qui est faible. Cela est plus probable si la baisse du taux d'hémoglobine a été graduelle, et si la personne s'est habituée à des niveaux bas. Lorsque le taux d'hémoglobine est si faible, les personnes ressentent en général une profonde fatigue, de la confusion et des problèmes d'essoufflement. Grâce à des soins palliatifs de qualité, ces symptômes peuvent être pris en charge.

Au cours de l'évolution de la leucémie, la fréquence des transfusions peut augmenter jusqu'à deux à trois fois par semaine. Le besoin d'un plus grand nombre de transfusions est en général considéré comme une étape importante. Des transfusions plus fréquentes n'aident en général en rien, et le patient ne pourra vivre probablement que quelques jours de plus ou une semaine tout au plus.

Lorsque les transfusions sont nécessaires plusieurs fois par semaines, la maladie a évolué à un tel point que d'autres symptômes peuvent diminuer la qualité de vie. À cet instant, le système immunitaire est extrêmement faible et les infections présentent de réelles menaces. Les infections peuvent être traitées avec des antibiotiques mais sans un système immunitaire fonctionnel, elles ne peuvent être surmontées totalement. De plus, à ce stade, l'organisme est très faible, les personnes ont peu d'énergie et par conséquent passent la plupart de leur temps au lit. Cela ne signifie pas pour autant qu'elles ne puissent pas trouver une certaine qualité de vie.

Une personne atteinte de leucémie peut mourir de différentes choses. Elle peut perdre subitement beaucoup de sang ou faire un accident vasculaire cérébral car le sang est incapable de coaguler. Il peut y avoir des complications liées aux faibles niveaux d'hémoglobine. Une infection est possible. La pneumonie est une complication courante car les personnes ont un risque d'aspiration. Parfois c'est une combinaison de choses qui provoque la mort. Parfois la personne devient progressivement de plus en plus faible et les systèmes et appareils de l'organisme cessent de fonctionner.

Les personnes atteintes de leucémie voient souvent les transfusions comme une issue de secours car c'est la seule chose qui les maintient en vie. Il est souvent difficile pour les personnes malades et leur famille de prendre une autre voie lorsque la fin approche. Pourtant, il arrive un moment où l'on ne peut plus emprunter cette voie. Grâce à des soins palliatifs de qualité, les symptômes qui peuvent apparaître en fin de vie peuvent être contrôlés pour améliorer le confort de la personne.