Le cancer
Quels sont les symptômes du lymphome non hodgkinien?

Le lymphome non hodgkinien (LNH) n'est pas une seule maladie. C'est un ensemble complexe de cancers qui prend sa source dans le système immunitaire de l'organisme. Les maladies ont des similitudes au niveau cellulaire mais leurs effets sont différents sur l'organisme et elles répondent différemment au traitement. L'approche du LNH dépendra du type de maladie, de son emplacement et des traitements pour la combattre.

Le LNH peut progresser doucement (lymphome de bas grade) ou rapidement (lymphome de haut grade). Les lymphomes de bas grades se développent typiquement sur plusieurs années. Les lymphomes de haut grade se développent plus rapidement mais ils ont aussi tendance à mieux répondre au traitement. Lorsqu'un lymphome de haut grade ne répond pas au traitement, l'évolution de la maladie tend à être assez rapide.

Le LNH se trouve généralement dans une partie du système lymphatique de l'organisme, telles que les ganglions lymphatiques. On peut également le trouver dans le sang et la moelle osseuse voire parfois dans le cerveau, le thorax, l'abdomen ou d'autres régions. La tumeur principale peut s'étendre vers d'autres régions de l'organisme. L'emplacement de la tumeur principale et des métastases détermine beaucoup de symptômes possibles. En général, les organes ou systèmes et appareils de l'organisme ayant une tumeur finissent par ne plus fonctionner normalement. Par exemple, une personne ayant une tumeur dans un ganglion lymphatique du cou peu avoir au final une grosse masse visible sur le cou qui peut interférer avec la respiration et la déglutition. Si le LNH est dans le cerveau, la personne finit par présenter des modifications du processus mental. Si le LNH est dans le thorax, la personne peut avoir des troubles de la respiration ou de la circulation.

Le type de traitement proposé à une personne atteinte de LNH peut également affecter la personne. La chimiothérapie, la radiothérapie et les transplantations de moelle osseuse ou de cellules souches sont parmi les options de traitement les plus courantes, selon la maladie. Chacun de ces traitements peut faire apparaître des symptômes permanents.

Alors que ceux-ci et d'autres variables jouent un rôle dans le traitement du LNH, les symptômes généralement observés chez les personnes au cours de l'évolution de la maladie sont :

  • Douleur
    La tumeur ou les métastases peuvent créer une pression ou une obstruction dans la région, ce qui provoque une douleur. On utilise des analgésiques pour contrôler la douleur et améliorer le confort de la personne.
  • Infections
    Les infections peuvent être courantes si le système immunitaire ne fonctionne pas bien.
  • Saignements ou anémie et fatigue liée à l'anémie
    Ces symptômes peuvent apparaître si la maladie est localisée dans la moelle osseuse. Ils sont traités avec des transfusions de sang et de plaquettes. À des stades avancés de la maladie, un patient peut devenir épuisé par l'effort de devoir effectuer les tests sanguins et les transfusions nécessaires. De plus, les transfusions n'auront finalement pas l'effet escompté. C'est à ce moment que le patient et l'équipe soignante doivent décider de diminuer ou d'arrêter les transfusions.

Une personne atteinte de LNH peut présenter des symptômes communs à la plupart des cancers en général, qui affectent l'énergie, la force, l'appétit, la respiration et la réactivité.

Les changements peuvent être progressifs, mais des crises peuvent se produire. Les personnes atteintes de LNH succombent généralement d'infections, de saignements ou d'insuffisance d'organe provenant de métastases. Une infection grave ou des saignements soudains peuvent entraîner rapidement la mort même si une personne n'a pas l'air très malade. Pour cette raison, les stades terminaux de personnes atteintes de LNH sont plus difficiles à prédire que pour des personnes atteintes d'autres types de cancers.