Quand la mort est proche
Comment se fait-il que certaines personnes aient un sursaut de lucidité juste avant de mourir?

Il arrive que certaines personnes connaissent une brève période de sursis psychologique ou physique dans les jours ou les heures précédant leur décès. Ce phénomène n’est pas très bien compris, mais voici quelques explications possibles :

1. À l’approche de la mort, certaines personnes ne réagissent plus à rien pendant quelques jours. Cette période d’inactivité quasi totale peut favoriser le repos de l’organisme, de sorte que le patient pourrait se réveiller en ayant suffisamment d’énergie pour réagir. On parle ici d’une très petite quantité d’énergie, mais tout de même importante comparativement à l’état précédent du patient, ce qui pourra sembler comme une amélioration remarquable. La personne peut interagir, parfois manger et boire. Cette période est parfois source de déception tant pour les soignants que la famille, déroutés par le fait que la personne semble prendre du mieux alors que tout le monde se prépare à sa mort. Cette période n’est toutefois pas très longue, et la mort survient généralement après un jour ou deux.

2. Un patient atteint du cancer du cerveau cesse habituellement de réagir quelques jours avant de mourir. S’il ne prend pas d’eau durant cette période, il est possible que l’enflure de son cerveau diminue, ce qui peut accroître le degré de lucidité du patient pendant quelques jours. Par contre, l’état de santé du patient se dégrade généralement peu de temps après, parce que la maladie continue de progresser.