PDF Imprimer article EnvoyerEnvoyer
Aller aux toilettes

Par : CVH Team

Pour certaines personnes, l'idée de donner ou recevoir de l'aide aux toilettes peut être humiliante. Une approche terre à terre est préférable. Si la personne est en mesure de se rendre à la salle de bains, on doit voir si les lieux sont sécuritaires.

  • Y a-t-il une barre pour permettre au patient de se lever?
     
  • Le papier hygiénique est-il facilement accessible?
     
  • La cuvette (toilette) est-elle trop basse? Si oui, un siège spécial peut la surélever. On peut se procurer ce genre de siège adaptable à toutes les cuvettes ordinaires aux endroits où l’on vend des fournitures et des équipements médicaux.
     
  • Le plancher de la salle de bains est-il sec?
     
  • La salle de bains est-elle suffisamment éclairée? Le passage pour s'y rendre est-il dégagé?


Si le patient ne peut plus se rendre à la salle de bains, voici certaines options.

Chaise d’aisance
Il existe des sièges sur roues avec un trou au centre. Une cuvette est fixée à la chaise et peut en être enlevée. La chaise d’aisance peut être placée sur la cuvette.
 

Bassin hygiénique
Ce sont des bassins en plastique ou en métal qui sont placés sous le patient. Il y en a de différentes tailles.  Plusieurs personnes ont de la difficulté à faire leurs besoins lorsqu’elles sont sur le dos : il faut donc laisser beaucoup de temps aux personnes qui utilisent le bassin. Levez la tête du patient avec des oreillers ou inclinez le lit pour accroître son confort.
 

Bouteille ou urinal
Ce sont des contenants dans lesquels les hommes peuvent uriner.
 

Cathéters
Ce sont de petits tubes que les professionnels de soins de santé insèrent dans la vessie par l’urètre. Ces tubes sont reliés à une poche de drainage qui est attachée à la jambe ou sur le côté du lit. Le lavage des mains avant et après l’utilisation du cathéter est important afin d’éviter toute contamination. Les parties génitales de la personne devraient être lavées deux fois par jour et le cathéter qui sort du corps de la personne et va à la poche de drainage devrait être lavé une fois par jour à l’eau savonneuse. Le sac de drainage devrait être vidé quotidiennement et nettoyé avec une solution à base d’eau et de vinaigre.
 

Culotte d’incontinence
On peut se les procurer dans un magasin de fournitures médicales. Ces culottes doivent être remplacées dès qu’elles sont mouillées ou souillées. Les organes génitaux de la personne doivent être lavés avec de l’eau et du savon en commençant par l’avant et en allant vers l’arrière.
 


Incontinence
 

Certaines personnes peuvent laisser s’échapper de petites gouttes d’urine avant de se rendre à la salle de bains (incontinence). Des options pour gérer ce problème : des tampons absorbants pour la literie, des serviettes sanitaires attachées aux sous-vêtements, des culottes d’incontinence ou des condoms de cathéters externes.

Les tampons absorbants sont utilisés pour absorber l’urine ou les selles et devraient être changés dès qu’ils sont mouillés ou souillés afin d’éviter d’irriter de la peau du patient.

Un condom de cathéter est une enveloppe de latex qui couvre le pénis. Cette enveloppe comprend un tube qui est relié à un sac de drainage. Ce sac peut être attaché à la jambe du patient s’il est mobile ou au lit si le patient est incapable de se déplacer. Les condoms de cathéters permettent une certaine liberté lors de sorties, ou peuvent être utilisés de façon régulière.

Contenu revu en novembre 2017