PDF Imprimer article EnvoyerEnvoyer
La nausée et les vomissements
Voir l’article au complet

Par : Mike Harlos MD, CCFP, FCFP

Qu'est-ce que la nausée et les vomissements?

La nausée est la sensation d’être inconfortable ou d’avoir mal à l’estomac au point d’avoir le goût de vomir. Certaines personnes décrivent la nausée comme un malaise au fond de la gorge.

Les vomissements sont un resserrement intense des muscles de l’estomac, qui expulsent le contenu de l'estomac par la bouche.

La nausée et les vomissements sont souvent associés, mais il est possible de ressentir l’un sans l’autre. Plusieurs personnes trouvent la nausée plus troublante que les vomissements.

Les personnes qui souffrent de nausée ont souvent des haut-le-coeur, c’est-à-dire que leur corps tente de vomir alors que l’estomac est vide. Même si l’estomac ne contient plus de nourriture, il peut y avoir de petites quantités de mucus et de bile qui remontent à la bouche.

La nausée et les vomissements peuvent aussi nuire sérieusement à la qualité de vie. Heureusement, les médicaments utilisés pour traiter la nausée et les vomissements conviennent très bien pour en atténuer les symptômes chez la plupart des gens.


Les causes de la nausée et des vomissements

La nausée est un phénomène complexe et peut être attribuable à différents facteurs ou déclencheurs tels :

  • les maladies
  • les médicaments
  • les traitements médicaux
  • la constipation
  • les aliments
  • l'anxiété

Les vomissements sont contrôlés par une région cérébrale appelée « centre du vomissement », qui est située dans le tronc cérébral qui régit les fonctions automatiques. Le centre du vomissement s'active pour différentes raisons, et de nombreux facteurs entrent en ligne de compte, notamment :

  • Les agents chimiques et les toxines
    Les agents chimiques et les toxines dans le sang peuvent transmettre un message au système nerveux qui, à son tour, active le centre du vomissement. Ceci peut être causé par les effets secondaires de certains médicaments (par exemple, lors de la chimiothérapie) ou lorsque les reins ou le foie sont affaiblis et n’arrivent pas à purger le sang de toxines ou de sous-produits provenant de médicaments.
  • Les problèmes de l’appareil digestif
    Les troubles du système digestif, tels le vidage lent de l’estomac, la constipation, l’obstruction ou l’irritation de la paroi de l’estomac ou des intestins (qui se manifestent couramment à la suite d’une radiothérapie, d’une infection ou de la consommation de certains médicaments) peuvent causer des nausées et des vomissements.
  • L’irritation du centre de mouvement au cerveau
    Le système qui règle l’équilibre, le sens de mouvement et de positionnement ainsi que la coordination peut être dérangé par la maladie, ce qui provoque parfois des nausées et des vomissements. Le mal des transports – avoir la nausée en voiture, en bateau ou en avion – en est l’exemple le plus fréquent.
  • Un accroissement de pression au cerveau
    Une hausse de pression au cerveau (telle une tumeur) est souvent associée à la nausée et aux vomissements. Le tout est aggravé par le mouvement.
  • L’anxiété et l’association
    Il est tout à fait normal de ressentir de la nausée quand on est angoissé; par exemple, lorsqu’on a le trac. On a aussi tendance à associer la nausée avec ce qu’elle nous rappelle, par exemple, la chimiothérapie. Certaines personnes auront la nausée en ne faisant que penser à la chimiothérapie ou même à la vue ou à l’odeur de tout ce qui rappelle leurs traitements. C’est ce qu’on appelle la nausée d’anticipation.

L’équipe médicale voudra comprendre les causes de la nausée et des vomissements chez le patient pour les raisons suivantes :

  • La nausée et les vomissements peuvent indiquer la présence d’une affection médicale qui n’a pas encore été diagnostiquée. Traiter les problèmes sous-jacents est la meilleure façon de contrer la nausée.
  • La cause de la nausée et des vomissements dictera les médicaments et la thérapie qui seront employés pour les traiter.

Les cas sérieux de nausée et de vomissements qui ne sont pas soignés peuvent engendrer de nouveaux problèmes médicaux, dont :

  • la déshydratation
  • la difficulté à penser clairement, la confusion ou la somnolence
  • une faiblesse généralisée
  • une perte de poids marquée
  • l’irritation et des lésions au niveau de la gorge ou de l’appareil digestif dus aux vomissements.

Voir aussi : La déshydratation


Faire le tri des symptômes

Afin de déterminer les causes probables de la nausée et des vomissements, l’équipe de soins de santé va souvent poser des questions, procéder à un examen médical ou prescrire des analyses.


Questions de l’équipe de soins de santé

L’équipe de soins de santé voudra se pencher sur toute une gamme de possibilités afin de déterminer les causes de la nausée et des vomissements. On vous posera sans doute quelques-unes des questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui semble provoquer la nausée et les vomissements?
    • Manger?
       
    • Certains médicaments ou  traitements?
       
    • Le sentiment d’angoisse?
  • Qu’est-ce qui atténue la nausée et les vomissements?
    • Rester immobile?
       
    • Manger des aliments simples?
       
    • Boire lentement?
  • Qu’est-ce qui les aggrave?
    • Se relever du lit?
       
    • Les odeurs d’aliments?
       
    • Une pièce chaude?
  • Quelle est la durée de la nausée?
  • Quelle est la durée des vomissements?
  • Quels médicaments prenez-vous pour la nausée et les vomissements?
    • Quand les prenez-vous?
    • Depuis combien de temps (jours, semaines, mois)?
    • Sont-ils efficaces?
    • Si oui, pendant combien de temps dure leur effet thérapeutique?
  • À quel point la nausée et les vomissements entravent-ils vos activités quotidiennes (dormir, manger, travailler, relations intimes)?
  • Quels autres médicaments prenez-vous? Avez-vous des allergies à certains médicaments?
  • Faites-vous autre chose pour apaiser la nausée et les vomissements?
    • Phytothérapie (herbes médicinales)?
       
    • Techniques de relaxation?

Tuyau : Songez à tenir un journal de ce que la nausée et les vomissements vous font vivre. Les détails recueillis pourraient aider votre équipe de soins de santé à faire le tri des causes de vos nausées et vomissements.


Examen médical

Le médecin voudra vous faire passer un examen exhaustif, car les causes de la nausée et des vomissements sont nombreuses.


Analyses

Comme la nausée et les vomissements peuvent résulter d’une panoplie de problèmes, on utilise différentes analyses afin d’en déterminer les causes probables. Une analyse sanguine pourrait indiquer la présence de déséquilibres chimiques, tel un niveau élevé de calcium, ou encore un dysfonctionnement du foie et des reins. On pourrait par ailleurs prescrire des radiographies afin de dépister une possible obstruction intestinale.


Ce qu’on peut faire

Urgence: Communiquez avec un fournisseur de soins de santé dès que possible si :
  • Les vomissements durent depuis plus de quelques heures.
  • Le patient éprouve des douleurs à l’abdomen ou il y a du sang dans la vomissure. (Le sang peut être de couleur rouge foncé ou brun noirâtre, comme le marc de café.)
  • Des symptômes de déshydratation se manifestent – miction réduite, étourdissements ou vertige, assèchement buccal, soif accrue.
  • Le patient vomit en jet – vomissements rejetés tout droit sur une certaine distance.
  • La vomissure a l’odeur des selles.
  • Le patient devient plus somnolent et est difficile à réveiller.
  • Le médicament contre les nausées et les vomissements est inefficace.


Précautions à propos des médicaments

  • Prenez vos médicaments régulièrement si le problème persiste.
  • Si vous prévoyez avoir des nausées ou des vomissements, prenez des médicaments antinausée à l’avance.
  • Si les vomissements ont lieu à la suite de la prise de médicaments, consultez votre fournisseur de soins de santé pour connaître la façon de procéder pour remplacer la dose que vous avez rejetée (pour les médicaments antidouleur, il est souvent mieux de reprendre la dose plutôt que de risquer de perdre la maîtrise de la douleur).
  • Prenez la quantité de médicaments prescrits.
  • Ne sautez pas de dose.
  • Ne prenez jamais les médicaments d’une autre personne.

Étant donné que les causes de la nausée et des vomissements diffèrent pour chacun, les médicaments en seront souvent aussi variés. De plus, il est possible que le patient ait besoin de plus qu’un médicament pour traiter la nausée et les vomissements.


Portez une attention particulière à votre apport alimentaire et hydrique

  • Mangez de plus petits repas plus souvent.
  • Manger des aliments froids ou à la température de la pièce.
  • Évitez les fritures et les mets gras ainsi que ceux qui ont une forte acidité, tels les citrons, les oranges et le vinaigre.
  • Évitez les odeurs de cuisson et les mets en cours de cuisson. Assurez une bonne aération si vous devez être à proximité de la cuisson.
  • Buvez de petites quantités de liquide fréquemment (petites gorgées) pour éviter la déshydratation.
  • Buvez des liquides une heure avant ou après les repas.
  • Buvez des liquides froids ou refroidis. Congelez les liquides pour obtenir des sucettes glacées.
  • Sucez des glaçons, des menthes ou des friandises dures non sucrées.
  • Manger des aliments fades, tels que les craquelins ou le pain grillé.
  • Évitez les mets épicés.
  • Si vous avez des nausées le matin, mangez des aliments secs, tels que des craquelins, des rôties ou des céréales sèches, avant de sortir du lit.

Si possible, évitez de vous étendre ou de vous coucher dans les deux heures suivant le repas. Si vous devez vomir au lit, couchez-vous sur le côté plutôt que sur le dos pour éviter de vous étouffer.


Après les vomissements

  • Nettoyez la bouche. Vous pouvez mélanger une cuillerée à thé de bicarbonate de soude dans une tasse d’eau tiède, rincer la bouche et cracher. Se rincer la bouche à l’eau ou se brosser les dents peut aussi être bénéfique.
  • Le rince-bouche à base d’alcool peut irriter la bouche.
  • Nettoyez la gorge en prenant une ou deux gorgées d’eau.
  • Buvez de petites gorgées de liquides clairs, tels que l’eau ou le jus de pomme, quand l’estomac sera plus calme.
  • Tentez de prendre plus de liquides qu’à l’ordinaire afin de remplacer les quantités perdues.


Essayez des techniques de relaxation

Les techniques de relaxation chassent parfois les maux d’estomac et l’envie de vomir. Certaines sont plus bénéfiques que d’autres; tout dépend des causes de la nausée et des vomissements. Consultez un fournisseur de soins de santé pour vous assurer de ne pas vous faire de tort. Dans la plupart des cas, ces stratégies non pharmaceutiques devraient s’inscrire dans le cadre la pharmacothérapie.

La respiration profonde
Respirez lentement et profondément par la bouche en vous concentrant sur le bruit des inspirations et des expirations. Ouvrez grande la fenêtre pour y laisser entrer l’air frais.

La phytothérapie
Le gingembre peut aider à réduire la nausée et les vomissements. C’est pourquoi de nombreuses personnes sirotent une boisson au gingembre aux premiers signes de nausée. Le thé à la menthe stabiliserait aussi l’estomac. Les effets de la phytothérapie étant méconnus, il serait bon d’en parler à un professionnel de la santé avant d’y avoir recours.

La détente musculaire progressive
C’est une technique qui permet de détendre tous les muscles du corps, par groupes. Il s'agit de serrer et de desserrer les muscles, en commençant par les pieds et en montant jusqu'à la tête. Une variante de cette technique consiste à respirer profondément en serrant un groupe de muscles quelques secondes en tenant son souffle pour ensuite expirer et laisser se décontracter les muscles. L’état de mollesse corporelle pourrait aider à contrer la nausée et les vomissements.

La visualisation
La visualisation permet de se détendre en imaginant une scène paisible, telle une plage sereine avec le clapotis rythmique des vagues, afin de minimiser son stress ou son anxiété. La détente corporelle permet une meilleure disposition pour orienter sa concentration sur les images calmantes. L’équipe de soins de santé pourrait vous aiguiller vers un spécialiste de la visualisation. 

La distraction
On peut oublier sa nausée ou son envie de vomir en regardant la télé, en écoutant de la musique ou en prenant part à une conversation avec ses proches.

La rétroaction biologique
La rétroaction biologique est une façon de reconnaître les réactions du corps face au stress. Des électrodes sont placées sur la peau afin de mesurer :

  • la tension musculaire
  • la température
  • le battement du cœur
  • la transpiration.

Avec l’aide d’un spécialiste agréé en rétroaction biologique, les gens peuvent apprendre à biaiser les résultats. Par exemple, on peut parfois réduire la fréquence cardiaque en relâchant sa tension corporelle.

L’acupuncture
L’acupuncture consiste à placer sur le corps de fines aiguilles à différents angles et profondeurs. Cette technique stimule différents points du corps pour soulager les symptômes qui se manifestent dans d’autres régions du corps. Par exemple, une aiguille insérée dans certains points de la jambe atténuent la douleur au ventre.

L’acupuncture produit une sensation de vrombissement et de picotement. Une fois installées, les aiguilles y demeurent pour environ 15 minutes, selon le trouble à traiter. Cette technique peut aider certaines personnes à contrôler leurs nausées et vomissements.

Vous devez avoir recours à un acupuncteur agréé qui n’utilise que des aiguilles stériles jetables. L'acupuncture est déconseillée aux personnes qui ont des problèmes de coagulation sanguine.

Le massage
Le toucher physique peut favoriser le processus de guérison chez certains. À main nue, on peut caresser, effleurer et frotter en un mouvement circulaire. L'emploi d'une lotion réduira la friction sur la peau. Le massage détend les muscles et accroît la circulation sanguine à l’endroit visé et est souvent plaisant. Il est cependant déconseillé de masser la peau enflée, rougie ou écorchée.

L’hypnose
L’hypnose est un état de demi-sommeil qui rend une personne plus réceptive. Lorsque le patient est sous hypnose, l’hypnothérapeute déclare que la nausée a disparu, ou même qu’elle a été remplacée par un sentiment de mieux-être. Un fournisseur de soins de santé devrait pouvoir vous aiguiller vers un professionnel spécialisé en hypnose, tel un psychologue ou un psychiatre.

Le counseling et les groupes de soutien social
L’inquiétude et la dépression peuvent entraîner la nausée. Les sentiments d’anxiété sont chose courante et vous devriez en discuter avec l’équipe médicale ou quelqu’un capable d’offrir un soutien social. Une option consiste à aller voir un conseiller pour traiter ces sentiments; l’autre option consiste à rechercher un groupe de soutien composé de gens qui ont vécu des expériences semblables. Il suffit parfois de parler de ses sentiments d’anxiété à une autre personne pour réduire la tension et le stress associés à la nausée.


Ce que peut faire l’équipe de soins de santé 


Médicaments

L’équipe de soins de santé choisira des médicaments dans le but de traiter la nausée et les vomissements selon leurs causes probables. Il faudra parfois plus d'un médicament pour y arriver.

Les médicaments les plus fréquemment utilisés pour gérer la nausée sont les antiémétiques ou les antinauséeux. Puisque la nausée peut comporter divers catalyseurs, on choisit les médicaments requis en fonction du déclencheur ou de la cause le plus probable. Certains médicaments ne visent qu’un déclencheur, tandis que d’autres peuvent en cibler quelques-uns simultanément. De plus, d’autres médicaments, tels les stéroïdes et les agents tranquillisants, agissent de façon plutôt globale et pourraient n’avoir aucun rapport avec le catalyseur visé.

Il arrive parfois que la nausée et les vomissements soient prévisibles, par exemple, lors de traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie, ou encore avant une sortie en voiture. Dans ces cas, on devrait prendre un médicament antinausée à l’avance.


Exemples de médicaments pris pour traiter la nausée

Nota : Il est possible de recourir à des combinaisons de médicaments afin d’éliminer différentes causes possibles du même coup. 

Causes de la nausée Exemples des causes
Exemples d’antinauséeux

Produits chimiques (y compris les médicaments) et toxines dans le sang
  • chimiothérapie
  • morphine et autres opioïdes
  • insuffisance rénale ou hépatique
  • niveau élevé de calcium dans le sang
  • dompéridone (Motilium®)
  • métoclopramide (Maxeran®)
  • halopéridol (Haldol®)
  • prochlorpérazine (Stemetil®)
  • granisétron (Kytril®)
  • ondansétron (Zofran®)

Troubles de l’appareil digestif
  • vidage lent de l’estomac ou des intestins
  • mouvements lents des intestins
  • métoclopramide (Maxeran®)
  • dompéridone (Motilium®)
  • constipation
  • laxatifs
  • irritation de la paroi de l’estomac ou des intestins
  • halopéridol (Haldol®)
  • prochlorpérazine (Stemetil®)
  • ondansétron (Zofran®)
  • granisétron (Kytril®)

Nausée causée ou aggravée par le mouvement
  • mal des transports
  • tumeur au cerveau ou au centre d’équilibre (cervelet)
  • médicaments (morphine et autres opioïdes)
  • dimenhydrinate (Gravol®)
  • timbre transdermique scopolamine (Transderm-V®)

Nausée causée par la pression cérébrale (tumeurs)
 
  • dexaméthasone, un stéroïde (Decadron®)

Anxiété ou association
  • nausée causée par le fait de penser au traitement ou par les préparatifs avant d’aller à la clinique
  • lorazépam (Ativan®)

Les personnes qui souffrent de nausées et de vomissements ont parfois du mal à avaler leurs médicaments sans les rejeter. Dans ces cas, on peut procéder différemment pour administrer les médicaments, entre autres:

  • à l’aide d’une seringue (par voie intraveineuse ou sous-cutanée) ou d’un timbre transdermique (le médicament est absorbé par la peau);
  • sous la langue (sublingual);
  • à l’aide d’un suppositoire dans le rectum.

Il est souvent utile d’avoir de tels médicaments à portée de la main au cas où le patient n’arriverait pas à ingérer ses médicaments.


Les effets possibles des médicaments contre la nausée

 

  • La somnolence
    La somnolence peut se manifester à la suite de l’administration de médicaments contre la nausée et les vomissements. La somnolence est plus évidente lorsqu’on administre un nouveau médicament; avec le temps, le corps s’y habitue et le patient a moins sommeil.
  • La confusion
    Bien qu’elle soit rare, la confusion peut se manifester à la suite de l’administration de certains médicaments contre la nausée.
  • Les tremblements et la rigidité musculaire
    Certains médicaments telle la métoclopramide (Maxeran®), le halopéridol (Haldol®) et la prochlorpérazine (Stemetil®) peuvent causer des effets semblables à ceux de la maladie de Parkinson; de tels symptômes s’observent couramment chez les patients âgés. Par ailleurs, des spasmes au cou ou au visage peuvent se manifester chez certaines personnes – notamment les enfants ou les jeunes adultes.


Les effets secondaires possibles des stéroïdes

On peut aussi prescrire des stéroïdes pour la nausée et les vomissements. Lorsque l’administration de stéroïdes est répartie sur une courte période (une ou deux semaines), il est rare que le patient ressente des effets secondaires. Cependant, l'utilisation de stéroïdes sur une plus longue période peut causer divers effets secondaires, notamment :

  • agitation
  • nervosité
  • sommeil troublé
  • stimulation de l’appétit
  • prise de poids
  • hyperglycémie
  • atrophie musculaire
  • lésions au niveau des jointures (hanches et épaules)
  • prédisposition accrue aux infections

Les stéroïdes peuvent aussi accroître le risque d’hémorragie à l’estomac ou aux intestins, surtout si on les prend en même temps que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Contenu revu en octobre 2017