Communiquer avec la famille
La mère de mon ami se meurt. Que puis-je dire à sa famille?

Peu de nous avons assez d’expérience avec la mort pour pouvoir en parler facilement. Il est normal d’avoir peur de dire la mauvaise chose pour déranger quelqu’un. Si nous ne savons pas que dire, nous finissons souvent par ne rien dire, évitant ainsi toute la situation. C’est peut-être pourquoi la famille des gens mourants remarque que les amis n’appellent plus ou ne rendent pas visite. Mais, c’est justement quand les gens envisagent de la mort qu’ils ont le plus besoin de l’appui des amis.

La chose la plus importante à faire est d’écouter et vous laisser guider par la personne avec qui vous parlez. Soyez attentif à tous les niveaux. Ainsi, vous aurez quant aux à discuter et ceux à éviter.

Il est acceptable de parler de la mère de votre amie, de sa maladie et de sa condition médicale générale. Si demander les détails la rend inconfortable, soyez prêt à changer de sujet. C’est bien de demander s’il y a quelque chose en particulier que l’amie veut discuter. Il peut y avoir des souvenirs ou expériences à partager. Si vous n’êtes pas sûr de la direction ou du sens de la conversation, vous n’avez qu’à demander des clarifications.

Pensez à ce qui pourrait bien aider votre amie à envisager sa situation. Souvent, votre présence et vos oreilles sont suffisantes. Parfois, d’autre appui est aussi souhaité, donc s’il y a quelque chose que vous pouvez faire, offrez-le-lui. Les gens hésitent souvent à demander de l’aide car ils ne veulent pas vous accabler de leur fardeau. Soyez sincères avec une suggestion utile.

« Je comprends ce qui t’arrive… » est à éviter car il minimise l’expérience de l’autre en vous faisant le point de mire. L’autre personne pourrait bien penser que vous ne la comprenez pas et cesserait de vous en parler. Il vaudrait mieux dire : « Je ne sais pas au juste ce que tu vis, mais je suis là pour toi. » En général, il est mieux pour vous de concentrer sur l’expérience de votre amie et de sa famille et sur des offres de réconfort ou d’aide.